Le Galopin

galopin

Après le 1er livre, c’est le 1er restaurant de Romain Tischenko qu’il fallait que je présente de toute urgence sur ce blog, au cas ou des malchanceux auraient la mauvaise idée d’aller manger n’importe où à Belleville :).

C’est à la place Sainte Marthe que Romain a choisi de nous régaler dans un cadre sobre, intime et authentique, à l’image de sa cuisine à la fois simple et stylisée.

Une petite cuisine ouverte, sans congélateur, qui ne laisse place qu’à la fraîcheur des arrivages journaliers et des produits extra frais d’une qualité exceptionnelle, la recette est simple mais surtout infaillible. Et pourtant ces valeurs sûres ne seraient rien sans le savoir faire du tout premier Top Chef, qui à mon sens a vraiment mérité son titre.

J’avais déjà eu la chance de goûter à sa cuisine lors d’un évènement Philadelphia dans un menu sans fausses notes, et bien les 2 expériences que j’ai eu dans son resto à ce jour sont restées dans la même lignée. En plus mon premier dîner au Galopin était en fait une inauguration, car avec ma collègue Elise, nous avons trouvé le moyen d’être les premières à en franchir la porte le premier soir d’ouverture :). Une configuration qui aurait pu excuser quelques imperfections, comme c’est souvent le cas à l’ouverture d’un resto, le temps pour le Chef de prendre ses marques et pour les choses de se mettre en place. Et ben même pas, dès le premier soir, comme d’habitude, des accords parfaits, des cuissons précises, des produits recherchés, travaillés et assemblés avec goût et harmonie.

Ca donne l’eau à la bouche, mais ça donne quoi dans l’ assiette ? Du style 🙂 mais si je ne devais prendre qu’un exemple ce serait forcément ce cabillaud dont la cuisson basse température rend la chair nacrée, servi avec du chou et des champignons shitaké, garni de groseilles de mer ! Des groseilles de mer, vous connaissiez vous ? Ben chaque menu au Galopin est un peu comme ça, une combinaison parfaite de bon produits, bien travaillés et respectés, avec une petite touche d’inconnu, de découverte et le plus souvent d’extase.

Pour le reste, genre le Tempura de sardine aux câpres et légumes crus ou le Fondant chocolat noir, gianduja, piment et agrumes, je vous laisse aller voir tout ça en détails sur Food Reporter, mais surtout sur place où je vous conseille de courir de tout urgence !

Menu midi entrée – plat – dessert à 25 euro.
Menu dégustation du soir, amuse bouche, 2 entrées – 2 plats – 2 desserts à 42 euro.
Le Galopin
Place Ste Marthe
75010 Paris

2 réponses sur “Le Galopin”

  1. Etant en séjour à Paris, je suis venue regardé les commentaires que tu avais faits par rapport au restaurant et je suis tombée sur celui-ci 🙂

    Ayant regardé l’émission et également admiré le travail de Romain à la télé, je me suis dit pourquoi pas essayer d’y aller! Nous nous y sommes alors rendu à midi et c’était EXCELLENT!
    Vraiment, c’est une bonne adresse que je conseille et en plus, c’est vraiment pas cher et de qualité! En plus, le fait de pouvoir l’observer en train de concocter ses plats est absolument génial! L’ambiance était très sympa 🙂

    Donc merci pour la présentation du restaurant 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *