Compote de coings, sirop d’érable et noix

Ca faisait presque 2 ans que je me disais qu’il me faudrait tester la compote de coings de toute urgence dès que je tomberais sur ce fruit oublié, ou plutôt disparu si on regarde bien les étalages de fruits…

En fait c’est lors de mon expérience à Itinéraires que j’ai goûté aux coings pour la première fois, avec une compote justement, qui était franchement à se taper….. enfin vous voyez quoi par terre :).

Bref il a fallut que j’attende d’en croiser complètement par hasard sur l’étalage d’un primeur du Marais, la semaine dernière en revenant de la dédicace du dernier Simon’s Cat de Simon Tofield au BHV :).

simonscat

Donc ça relève vraiment du hasard ou plutôt de la chance, parce qu’en 2 ans je n’en avais jamais vu sur les étales et c’était pas faute de chercher… A croire que le coing c’est un peu comme ces légumes oubliés qu’on a arrêté de vendre parce que super casse pied à préparer pour la cuisson et franchement immangeable en l’état. Et pourtant, bien préparé c’est tellement bon. Résultat on les voit revenir sur les cartes des restaurants un peu branchouille ou haut de gamme à des prix exorbitants, comme si il s’agissait d’ingrédients rares et raffinés ; alors qu’ils ont disparu de la grande distribution simplement parce qu’après la guerre nos grands parents en avaient ras le pompon de n’avoir eu que ça à se mettre sous la dent…

Quel dommage qu’on profite de notre génération ignorante en la matière, pour re-servir ces ingrédients à la sauce « revival », alors qu’en fait les choses les plus simples sont toujours les meilleures.

Pour ma part, j’ai choisi d’aromatiser ma compote avec du sirop d’érable que mes beaux parents m’ont ramené de leur voyage au Canada. Assouplie avec 2 petites pommes un peu mures et dégustées avec des noix du noyer de leur jardin, c’est une redéfinition du terme Bonheur simple que j’ai mis sur la table ce soir là…

INR_5610

Ingrédients pour 4 personnes

  • 4 gros coings (gabarit type grosse orange/pamplemousse)
  • 2 petites pommes mures
  • 3 cuillères à soupe de sucre roux
  • 3 cuillères à soupe de sirop d’érable
  • Quelques noix

INR_5589

Préparation

  • Sortez l’économe de compète, (oui le coing comme on disait c’est dure à préparer), épluchez les coings :).
  • Sortez le couteau de compète et découpez les coings en morceaux grossiers après en avoir ôté le cœur dur avec les pépins.
  • Faites pareil avec les pommes, ce sera beaucoup plus facile :).
  • Faites cuir les fruits à feu moyen dans un fond d’eau (à mi hauteur) avec le sucre, ajoutez de l’eau en cour de cuisson régulièrement et le sirop d’érable.
  • Lorsque les fruits sont bien fondants et s’écrasent sous votre spatule, mixez les au robot le plus finement possible et servez une fois refroidi avec quelques cerneaux de noix.

INR_5603

Note
Les pommes permettent d’assouplir la compote et l’eau de garder une texture moelleuse. Ajoutez en autant que nécessaire tout au long de la cuisson, ne laissez pas la compote sécher à la cuisson. Laissez tout de même évaporer avant de mixer.

INR_5597

5 réponses sur “Compote de coings, sirop d’érable et noix”

  1. Il faut le dire si tu veux du coing, dans le pré où se trouve ma jument il y a des cognassiers, coings gratuits que personne ne ramasse faute de savoir le cuisiner (j’ai tenté une fois la gelée ben… faut du muscle)
    Sinon génial la dédicace de Simon’s cat…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *