Accueil » Desserts, Dossiers, Plats

Je suis malade, mais je me soigne

Carine 23 janvier 2011 Desserts, Dossiers, Plats 5 505 lectures 8 commentaires Poster sur Facebook Suivre ce blog

C’est la saison des gastro et bien que cela m’arrive rarement, cette année je n’ai pas pu y échapper ! Les repas de ce week-end ont donc été très simples avec un fil conducteur, le riz bien sûr :) .

Si il y a une chose que j’ai toujours appréciée dans les menus « spécial malade », depuis toute petite, c’est qu’on mange du riz, du riz et encore du riz. Et moi j’adore le riz, et particulièrement quand on ne peut manger que ça… parce qu’on ne mange que ça !

L’occasion de redécouvrir cet aliment sous sa meilleure forme, blanc, salé avec une petite noisette de beurre, enfin lorsque votre estomac la tolère :) .

Mais contre toute idée reçue, le gentil docteur de SOS médecin qui est passé me voir vendredi (gentil, il adorait les chats et Mistouille l’a bien senti :) ), m’a confirmé qu’il n’y a pas que le riz, le coca et les bananes qui passent avec les gastro. Il y a aussi le blanc de poulet, le jambon blanc, les yaourts, parce qu’il s’agit de lait fermenté, et les fruits cuits type compotes.

5380283359_2d145be1f6_b

Ben quoi ça vous paraît pas assez glamour pour faire une recette digne de ce blog ? Pourtant, moyennant un peu de poudre de perlimpimpin, il y a de quoi  proposer un menu sympathique et appétissant, même au plus grand des malades ! Et la poudre en question dans ce genre de situation, c’est le cumin !

C’est au Maroc que j’ai appris que le cumin été très bon pour les troubles digestifs, comme si il était nécessaire de rappeler qu’il ne faut pas confondre les piment et les épices, qui elles ne piquent pas et ne sont donc pas agressives pour  l’organisme. Pas de contre-indication donc pour mettre dans mon riz quelques gousses de cardamomes vertes comme je fais d’habitude.

Du coup quand je fais cuire du riz soit disant blanc pour nourrir un malade, je le parfume toujours avec du cumin. Idem avec le yaourt, excellent pour rendre le blanc de poulet moelleux et éviter qu’il ne sèche à la cuisson. Si le coca est conseillé pour les gastro, c’est parcequ’il contient de l’eau, du sucre et du citron qui nettoie l’organisme. Et un poulet mariné avec du yaourt au citron et au cumin, ben c’est un poulet façon tika ! (l’original contenant aussi du piment, du gingembre, du curcuma, de la coriandre, de l’ail, et du garam massala :) )

Concernant la banane, il est conseillé de l’écraser pour qu’elle passe bien, mais ce n’est pas très appétissant, alors que mixée également avec un peu de yaourt et de jus de citron, vous obtenez un excellent lassi, la fameuse boisson indienne !

Au menu du malade donc : brochette de poulet façon tika, riz parfumé cumin et cardamome, lassi à la banane.

5380279333_3bbb49c81a_b

Ingrédients pour un malade

  • 1 blanc de poulet
  • 1 yaourt
  • 150 g de riz
  • 2 bonnes cuillères à café de cumin
  • 2 gousses de cardamome
  • Le jus d’un petit citron vert (ou jaune à défaut)
  • Sel
  • 1 banane

5380271193_049884cc46_b

Préparation

  • Mélangez la moitié du yaourt avec une cuillère de cumin, la moitié du jus de citron, une pincée de sel, puis ajoutez ensuite la préparation au blanc de poulet coupé en petits morceaux.
  • Faites cuire le riz par absorption dans une fois et demi son volume d’eau avec une cuillère de cumin, du sel et la cardamome, ajoutez éventuellement un peu de beurre en fin de cuisson.
  • Pendant ce temps mixez la banane avec le reste de jus de citron et de yaourt, réservez au frais dans un verre.
  • Piquez les morceaux de poulet sur des petits piques à brochette et faites les cuire au four à 200 °C 10 à 15 min en les retournant en cours de cuisson.
  • Servez chaud avec le riz et quelques courgettes ou carottes cuites à la vapeur, si votre malade les tolère. Servez le lassi en dessert.

5380277141_8fb722c265_b

Variante

5380447081_556b751e02_b

Comme une gastro dure tout de même plusieurs jours et que le malade ne fait pas qu’un seul repas (enfin c’est ce qu’on lui souhaite), on peut varier les plaisirs en faisant mariner le poulet comme Sylvain Sendra dans son livre La cuisine au thé :
Dans du thé Assam (environ 10 cl pour un filet) avec  un peu de sucre que j’ai remplacé par une cuillère à café de miel et une cuillère à café de  jus de citron ou de mélasse de grenade, dans mon cas, à la place du vinaigre Xéres de la recette originale. On peut également cuire les brochettes au four plutôt que dans du beurre à la poêle comme l’indique le livre.

5380444533_d9110bb01b_b

Ce petit plaisir nécessite un peu d’anticipation puisqu’il faut faire mariner le poulet en moyenne 12h, donc la veille. Avec une petite purée de pomme de terre, mon second menu de malade a été tout aussi appétissant que le premier !

5380450111_9af39722cd_b

Related Posts with Thumbnails Tags: , , , , , , , , , ,

8 commentaires sur “Je suis malade, mais je me soigne”

  1. sympa ta recette même quand on est en forme ;0)
    et dans ta liste des aliments que l’on peut manger avec la gastro …
    tu as oublié la carotte aussi…en purée…vapeur, à la poële etc…(cuite donc)
    bon rétablissement :0)

  2. Carine dit :

    Oui, c’est vrai, c’est parceque je ne suis pas hyper fan des carottes cuites, c’est pour ça que je précise quand même qu’on peut servir le riz avec des courgettes ou des carottes cuites à la vapeur. Moi j’ai choisi les courgettes pour cette fois, un peu risqué peut-être mais c’est passé, mais les carottes au cumin, c’est très bon aussi et c’est que je fais quand j’en ai dans mes réserve :)

  3. L'étudiante dit :

    De bonnes idées de recettes pour un malade. J’espère ne jamais avoir à y recourir… Mais si l’occasion se présente, je saurai où venir prendre mes idées ! Merci ;)

  4. Pas de chance… Soigne toi bien (mais je constate que c’est déjà ce que tu fais) et tu m’a tout l’air d’avoir un garde malade aux petits oignons ;-) Des bises de prompt rétablissement :-)

  5. Carine dit :

    Oui, Mistouille est resté au lit avec moi, sagement blotti contre mes jambes, comme à son habitude ! :)

  6. Neige dit :

    heu … et même si je ne suis pas malade, j’peux manger la même chose ?
    Parceque ça m’a l’air bien bon tout ça …

  7. Carine dit :

    Tu as tout à fait raison, la gourmandise n’a pas besoin de prétexte après tout :) ))

  8. [...] un petit dessert qui pourrait venir compléter mon menu du malade, puisque qu’il s’agit d’un fruit cuit, sans matière grasse, sans acidité, [...]

Laisser une réponse