Global Gâchis, le scandale mondial du gaspillage alimentaire

Petit post inopiné pour vous parler en vitesse de Global Gâchis, un film qui je l’espère, va secouer un peu les puces des sur-consommateurs inconscients et irresponsables que nous sommes.

Le gaspillage alimentaire ou plutôt le scandale mondial du gaspillage alimentaire, ça fait quelques temps qu’on en entend parler, mais pas assez apparemment.

Pour résumer le phénomène en quelques chiffres : entre 95 et 115 kilos de nourriture gaspillée par individu et par an sur l’Europe et l’Amérique du Nord et pendant ce temps, dans les restes du monde… Pour la faire courte, ce que jettent les pays occidentaux pourrait nourrir 7 fois la population qui a faim dans le monde ! Pour les détails, je vous invite à regarder le film diffusé sur CANAL+ le 17 octobre et à aller faire un tour sur le site dédié.

Perso, je ne soupçonnais pas que le phénomène pouvait atteindre un tel délire, surtout que je pense, enfin j’espère, être à des kilomètres de ça dans mes habitudes alimentaires quotidiennes… En effet, pour ma part, je ne jette jamais rien, ou du moins j’essaye. C’est à dire qu’à moins d’oublier une denrée très périssable (type viande ou poisson crus par ex.) dans le frigo au point de dépasser la date de péremption de façon déraisonnable, je ne jette rien. Quand je parle de dépasser  la date de péremption de façon déraisonnable, je veux dire que je ne fais pas partie de ces gens qui s’imaginent que les bactéries attendent impatiemment 0h00 du jour limite indiqué sur l’emballage d’un aliment, pour sauter dans l’aliment en question ! Je ne vous parle même pas des gens qui s’amusent à jeter tout ce qui se rapproche de sa date de péremption, 1 ou 2 jours avant, ceux-là, allez vous faire soigner….

Un truc essentiel, j’ouvre l’emballage ou le contenant, je sens (j’ai l’avantage d’avoir un odorat fin, ça aide), au pire je goutte. C’est aussi simple que ça. Ca m’est déjà arrivée de consommer des produits 1, 2 jours voir plus selon le type d’aliment, après la dite « date limite »,  je ne me suis jamais rendue malade ! Quelques jours voir plus, surtout que quand il s’agit de Yaourts par exemple, vous l’avez surement déjà entendu, jusqu’à 3 semaines de dépassement facile, vous pouvez y aller ! Déjà testé presque 1 mois sans faire gaffe en fait, pas de souci, surtout que c’est le genre de truc qui se sent direct si c’est plus bon.

Tout ça pour dire qu’il faut arrêter d’être stupidement conditionné par les codes et normes de la grande conso et se fier un peu à ses sens et surtout à son bon sens.

Le problème, il est vrai, c’est que les efforts que nous pouvons faire individuellement dans notre cuisine, ne sont que la partie visible de l’iceberg, par le consommateur. Pour la face cachée, donc la plus importante, c’est sur toute la chaîne de production alimentaire que ça se passe… des légumes ou des œufs, par exemple, qui partent direct à la poubelle avant d’avoir une chance d’être commercialisés parce qu’il n’ont pas la bonne forme ou la bonne couleur, le délit de sale gueule proprement dit… Des grandes surfaces qui remplissent des containers d’ordures de produits encore emballés, légèrement cabossés, ou un peu proches de leur date de péremption, etc…

Je ne vais pas rentrer dans les détails ici, c’est le rôle du reportage, moi j’écris ce billet surtout pour affirmer mon adhérence à la cause et tenter de sensibiliser qui je peux à mon échelle.

Ne rien jeter donc, c’est la base et pour la cooking addict que je suis, ça veut dire évidemment recycler les restes de vos plats cuisinés. Ce que j’évoque déjà dans certaines recettes et que je vous propose de retrouver avec ces petits rappels :

clafoutis-provence1

Clafoutis salé aux saveurs du sud, à base de reste de tomates à la provençale, faisable avec d’autres légumes type choux fleurs, champignons, courgettes, petits pois, et  j’en passe… ou comment recycler en 5 min vos restes de légumes ! C’est fou ce qu’on peut faire en cassant 4 œufs dans un plat, touillés avec tout ce qui peut vous tomber sous la main pour assaisonner…

JUV_8601

Rillettes de saumon, radis noir, pomme verte et jus de Yuzu, ou comment donner une seconde vie à un reste de saumon cuit, ou trop cuit, que vous avez laissé parce qu’au final il était pas terrible ou parce que vous vous êtes juste loupés sur la préparation, ou parce qu’il y en avait trop 🙂 Comme quoi parfois il suffit juste de ré-assaisonner et de recomposer :).

compote1

Compote pomme-poire au miel, badiane et cardamome. Vous avez trop fait traîner vos fruits, la peau commence à se flétrir et se recouvre de tâches disgracieuses, il ne sont plus présentables ? Faîtes en des compotes ! Pire certaines parties de la chaire commencent à être atteintes, impossible de croquer dedans, poubelle directe ? Faîte un effort, nettoyez les, récupérer les bons morceaux, pour des compotes ou des salades de fruits, ça fait largement l’affaire !

Bref, une démonstration simple en 3 recettes pour changer les mauvaises habitudes et encore, je vous jure qu’il y a encore bon nombre de recettes de ce blog que j’ai réalisées avec des restes, je ne vais pas toutes les citer, mais il suffit encore une fois, de voir plus loin que le bout de sa poubelle, mais surtout de faire un peu d’effort… Ces 3 recettes participent au concours Global Gâchis sur la page Facebook des Documentaires CANAL+ . Vous serez mignons si vous votez pour moi, il y a un cours de cuisine à gagner, vous avez le droit de voter pour les 3 bien sûr ! 🙂 Vous pourrez également retrouver ces recettes sur le site internet à la rubrique Anti-gaspi / Recettes.

Et pour montrer qu’il n’y a pas que nous petits consommateurs qui devons nous y mettre et que beaucoup d’efforts restent à faire du côté de la grande distribution, CANAL+ et Tristram Stuart organisent un grand banquet, ce samedi 13 octobre à 13h sur le parvis de l’Hôtel de Ville de Paris. Au menu, un repas gratuit, préparé à base de légumes et de fruits disqualifiés destinés à être jetés : carottes tordues, pommes de terre difformes et autres produits frais, soit disant pas « beaux », mais parfaitement consommables !

Alors rendez-vous le 13 octobre sur parvis de l’Hôtel de Ville de Paris, le 17 sur CANAL+ et tous les jours dans votre cuisine (et votre marché ou super marché) pour cumuler les efforts éco-responsables et éco-citoyens !

CANP_1209157_BANQUET_Abribus.indd

Global Gâchis
Le scandale mondial du gaspillage alimentaire

90 minutes
Un film d’Olivier Lemaire Écrit par Maha Karrat et Tristram Stuart
Sur une idée originale de Jean-Marie Michel
Produit par CAPA

Avec la participation de CANAL+

Diffusion le mercredi 17 octobre 2012 à 20H50

2 réponses sur “Global Gâchis, le scandale mondial du gaspillage alimentaire”

  1. Coucou… Telement d accord…juste qlq chose a rajouter… A lire d urgence le  » geo  » hors serie sur l alimentation… Certains articles m ont carrement traumatisé… Bonne lecture et faite passer ..en tant que consomateur on a du poids …. Tous ensemble encore plus

    Lysa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *