Philadelphia bientôt dans nos assiettes

Philadelphia arrive enfin en France et j’ai eu la chance de participer à un déjeuner et un dîner en avant première, organisés dans un magnifique loft parisien et orchestrés par des Chefs hors du commun.

phili2

table

Mousse

L’occasion de découvrir le fameux cream cheese à cheescake, au-delà du cheesecake justement. Une véritable découverte donc avec le déjeuner de Benjamin Darnau, ses mouillettes d’endives caramélisées au chalumeau, Philadelphia et jaune d’œuf cuit au vinaigre (seul B mol pour ma part), son saumon aux épices antillaises en cuisson lente et jus de de céleri et touches de Philadelphia, et sa banane cuite au four, mousse de Philadelphia à la vanille et sauce nougatine sans cuisson… Une tuerie pure et dure !

phili6

phili3

Quant au dîner de Thomas Clouet… Tout en fines bouchées à déguster le plus souvent avec les doigts : sucettes de concombre au Philadelphia, saumon et blinis au Philadelphia avec radis et mimolette, figues farcies au Philadelphia, sèche pannée et moutarde au Philadelphia, trifle ananas-banane sur fond de palet breton nappé de chocolat grand cru et crème sucrée de Philadelphia ! Un dîner qui a démarré avec une introduction surprenante, un petit cour de parfumerie culinaire par la spécialiste Michèle Gay, autour des mariages de parfums incroyables que peuvent donner certaines huiles essentielles. Le tester : une mise en bouche de Philadelphia à la gelée de pommes et coings au notes boisées avec une pointe de gros sel aromatisé au yuzu, bergamote et citron…. Une expérience unique. Pour moi qui n’avais encore jamais osé essayer ce type de produits, bien que très sensible aux parfums en cuisine, me contentant d’épices et d’eaux florales… Je dois avouer qu’une nouvelle air culinaire s’apprête à s’ouvrir sur ce blog, dès que j’aurais fais une virée chez G. Detout pour l’approvisionnement de ces ingrédients insolites.

phili7

En résumé, j’ai découvert le Philadelphia au travers de 2 repas aussi différents que surprenant avec un fil conducteur commun : faire découvrir le très vaste potentiel de ce produit qui était jusque là tant attendu en France pour le fameux cheesecake dans lequel il était souvent plus ou moins bien remplacé mais jamais égalé. Une présentation très réussie qui ne donne qu’une seule envie : tester au plus vite la multitudes de recettes possibles avec le Philadelphia nature, ail et fines herbes ou encore concombre, qui seront disponibles dans les grandes surfaces à partir du mois d’avril !

phili4

Merci à Elise pour les quelques photos qu’il me manquait :).

6 réponses sur “Philadelphia bientôt dans nos assiettes”

  1. Merci pour cet aperçu. En effet, on ne sait pas toujours que le philadelphia peut servir à autre chose qu’aux cheesecake. Pour ma part j’en trouve déjà dans mon petit Monoprix.

  2. bonsoir,moi qui habite en espagne je suis habituée à voire le philadelphia sur les étagères des super marchés depuis toujours et je l´utilise pour tartiner mon pain au petit déjeuner au lieu de mettre du beurre,si vous allez sur http://www.philadelphia.be c´est le site belge vous pourez trouvez des recettes en français.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *