Mistouille a deux ans, recette de complicité féline

Mistouille a 2 ans aujourd’hui !!!

Et comme il est arrivé dans notre maison assez jeune (7 semaines), voilà bientôt 2 ans également qu’il partage notre vie, 2 ans de jeux, de farces, de miaous, de câlins et de ronrons.

mistouille

mistouille6

L’an dernier pour son premier anniversaire son Papa et moi avions marqué le coup avec une petite fête à la maison où nos amis s’étaient déplacés presque plus nombreux que pour nos 30 ans respectifs 🙂

gateau-chat

Cette année notre emploi du temps de début d’été a laissé peu de place aux fiestas à la maison, mais le cœur y est quand même :  je voulais juste faire une petit billet pour dire combien notre tigre de salon compte pour nous, que un chat en cuisine n’est pas seulement un nom sympa attribué à ce blog pour le démarquer des « la cuisine de…. » et autres titres classiques des blogs de ce type.

mistouille3

Mistouille est un véritable compagnon de tous les instants qui tient sa place, mon premier fan, mon premier supporter (aux côtés de mon chéri bien sûr), vu qu’il est très souvent dans la cuisine lorsque j’élabore les recettes que je poste sur ce blog. Dans la cuisine, attiré par les odeurs, mais aussi par sa curiosité féline inébranlable, cette façon qu’ont les chats d’observer nos moindres faits et gestes en inclinant la tête et en agitant la queue, bref  tous ces petits mimiques qui nous font craquer à longueur de journée.

mistouille7

mistouille4

Voilà à quoi ressemble notre vie depuis 2  ans en compagnie de notre mini fauve, voilà pourquoi je ne pouvais pas donner meilleur nom à ce blog, peut-être parce que c’était la meilleure façon de dire : je t’aime mon chat ! >^.^<

mistouille5

Salade petits pois, mini patissons et chips de bacon au paprika, sauce à la mélasse

L’atelier Mandar menuchrome de vendredi dernier a été un tel plaisir, que j’ai eu envie de rester « au vert » pour la recette de cette semaine.

Une chance que la couleur de mon équipe ait été le vert, puisque j’avais dans mon congélateur, un certain stock de petits pois à ne plus savoir qu’en faire, et bien grâce à cette sympathique soirée, j’ai su 🙂

Cette cooking party a été l’occasion de découvrir les produits Mandar que l’on côtoie souvent dans les grandes surfaces sans forcément se rendre compte de leur diversité et de leur grande qualité, comme les fruits frais prédécoupés M’Les Fruits, les herbes aromatiques fraîches en barquette et bio en pots Cueillettes et cuisine, les jus de fruits frais In fruit et même des fleurs comestibles en barquettes.

Concernant la présente recette, je n’ai donc trouvé parmi ces produits de quoi  l’agrémenter de jaune avec des mini patissons et des fleurs comestibles, une petite chips de bacon au paprika pour le rouge, et voilà un plat aux trois couleurs de l’atelier Menuchrome 🙂

salade-petits-pois1

Ingrédients pour 4 personnes :

  • 600 g de petits pois écossés
  • 200 gr de mini patissons en barquette
  • 150 gr de bacon en tranches fines et rondes
  • Une bonne cuillère à café de paprika
  • 4 petits oignons nouveaux
  • 4 poignées de roquette
  • 4 ou 5 fleurs comestibles (facultatif)
  • 2 cuillères à soupe de mélasse de grenade*
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive, une petite cuillère à soupe d’huile neutre
  • Sel, poivre

salade-petits-pois2

Préparation

  • Blanchissez les petits pois et les patissons séparément dans de l’eau salée en ébullition  (5 min pour les petits pois, 10 min pour les patissons)
  • Faîtes dorer les oignons émincés dans une poêle avec l »huile neutre, réservez
  • Dans la même poêle faites dorer les petits pois, réservez, les patissons, réservez, puis les tranches de bacon avec le paprika  et laissez tout refroidir à température ambiante
  • Dans un saladier mélangez la mélasse de grenade, l’huile d’olive, ajoutez éventuellement quelques gouttes d’eau et mélangez bien
  • Ajoutez les petits pois et les oignons froids dans le saladier avec la roquette et les pétales de  fleurs (conservez en une entière), salez, poivrez, mélangez bien et disposez les patissons et les chips de bacon dessus avec une petite fleur pour la déco.

salade-petits-pois4

* La mélasse de grenade est un condiment utilisé dans la cuisine libanise pour assaisonner les salades. Il s’agit d’un sirop de grenade très épais mélangé à du jus de citron qui amène l’acidité parfaite pour une salade avec un petit goût sucré et le parfum du fruit. J’y ai trouvé une parfaite alternative au vinaigre que je ne supporte pas . Vous la trouverez dans les épiceries orientales, libanaises de préférence, à défaut vous pouvez utiliser du vinaigre balsamique.

Atelier Mandar, défi menuchrome

Rien à voir avec le foot, heureusement 🙂 ; je me suis mise au vert vendredi dernier aux côtés de coéquipières de choc sous la bienveillance de Anne qui nous avait réunis pour Le grand défi menuchrome by Mandar.

3 équipes, constituées par Dorian, Anne et Chef Damien, avaient chacune à disposition un panier d’une couleur précise à respecter pour réaliser un menu monochrome :

D3S_6210
L’équipe rouge de Dorian et ses drôles de dames Sophie, Anna et Birgit, Isabelle à droite était l’organisatrice de ce défi.

D3S_6186 copie
L’équipe jaune de Chef Damien et ses « Daminettes » avec Sylvia, Minouchka et Sandrine.

D3S_6160 copie
Et enfin l’équipe verte d’Anne (au centre), au sein de laquelle j’ai eu la chance d’œuvrer avec Florence et Edda (assise), Shaoul (à l’arrière plan) a été un renfort masculin bien utile.

PanierV
Pour ce faire, nous étions équipés de magnifiques paniers monochromes remplis par Mandar, spécialiste d’herbes aromatiques,  fruits et légumes frais, d’une qualité à la hauteur de nos créations et du cœur que nous y avons mis !

Shaooul
Le tout livré par un primeur de choix, Shaoul, Directeur Général du groupe Mandar, qui s’est également transformé en commis pour épauler notre équipe ; merci à lui pour son efficacité et sa gentillesse.

Ajoutez à cela l’organisation d’Isabelle de l’agence Le dire et le Goût, mélangez à l’aide de quelques spatules et autres ustensiles dans le très sympathique Atelier Cookoon de Stéphanie, et la mayonnaise prend à coup sûre, pour vous donner :

Un menu rouge avec

D3S_6205
Un surprenant Gaspacho de fraises et tomates, avec sa salade de grenade, pastèque, tomates et radis.

D3S_6177
Une adorable Pizette au chorizo et sa bouchée de bresaola au chèvre.

D3S_6173
Un dessert de framboises, tomates, poivrons confits et sa quenelle de mascarpone, assez hallucinant.

Un menu jaune avec

D3S_6130
La fraîcheur d’une salade d’asperges, orange, saumon et gingembre.

D3S_5996
Une incroyable paella d’orechiettes au safran.

D3S_6184
Un financier à la poudre de pignons de pin, citron et pavot sa brochette de fruits caramélisés à la fève tonka et son coulis mangue-passion, à tomber !

Un menu vert avec

D3S_6065
Notre étonnant taboulé de chou fleur aux herbes fraîches (basilic, persil et menthe), inspiré d’une recette de Légumes et tutti frutti de Pascale Weeks.

D3S_6071
Le fabuleux risotto d’Edda aux asperges, vertes bien sûre, fèves, vin blanc et chèvre, que l’on ne pouvait plus s’arrêter de déguster même refroidi 🙂

D3S_6153
Et la plus inattendue des tartelettes de kiwis sur crème d’avocats sucrés, par Florence

Une soirée haute en couleur et remplie de surprises, jusqu’à la remise des prix qui nous ont laissé un nouveau défi pour la prochaine fois :

Panier
Le bœuf aux carottes dans tous ses états ! 🙂

Photos © : Philippe Cluzeau, Anne Demay.

Rêve de Lait

Après avoir découvert le travail d’Isabelle Rozenbaum au travers de Inde intime et gourmande, je n’aurais pu manqué sa dernière exposition Rêve de Lait, Cultures des laits du monde, avec la Milk Factory.

Une expo qui illustre le récent voyage d’Isabelle en Tunisie, au Sénégal et en Inde autour des différentes cultures du lait.

reve-de-lait1

Un voyage iconographique au plus près des éleveurs, producteurs et consommateurs au sein de communautés qui n’ont pas encore diabolisé le lait comme notre culture occidentale le fait pour « suivre la dernière mode ».

reve-de-lait3

Un carnet de voyage qui redonne à l’image du lait l’innocence et l’authenticité de nos racines les plus profondes et communes à toutes les cultures.

reve-de-lait2

Photos : © Isabelle Rozenbaum

Du 12 mai au 26 juin 2010
A la galerie Déborah Zafman, Milk Factory hors les murs,
3/5 passage des Gravilliers, Paris 3e (accès 10, rue Chapon).
Du mardi au samedi, de 13h à 19h – entrée libre.

Velouté de nectarines à l’eau de rose et pétales confits

La rose, un ingrédient de la cuisine orientale et extrême orientale que j’ai découvert assez tardivement, je ne sais même plus à quelle occasion exactement 🙂 Peut être dans un restaurant indien avec un lassi sous forme de sirop, ou bien dans l’un de ces minuscules ouvrages de la collection « Le petit livre de » des éditions first Dîners à thème au chapitre marocain, sous forme d’eau parfumée ; ou encore dans un dessert libanais chez Noura sous forme de pétales confits…

Bref, cette palette en dit long sur l’utilisation de ma fleur préférée dans l’un de mes domaines culinaires préférés !

Ma première recette qui en contient ayant fait largement fait ses preuves auprès de mes convives et sur ce blog, je n’hésite plus à en introduire dans la moindre improvisation à base de fraises notamment, ou dans de simples salades « mono-fruit » au goût léger et raffiné.

C’est ainsi que je me suis aperçue que la rose se mariait à merveille avec la pêche ou la nectarine, sublimant le goût sans jamais l’emporter, sachant se faire remarquer tout en restant discrète.

Cette semaine j’ai eu envie troquer les fruits en morceaux pour une texture plus douce, facile à obtenir avec des nectarines mûres à point.

Un velouté de nectarines au lieu du classique velouté de légumes dont on a l’habitude, une recette tout à fait dans l’esprit salé sucré et vis versa !

veloute-nectarine-rose3

Ingrédients pour 4 personnes

Pour le velouté

  • 8 nectarines
  • 2 petites cuillères à soupe de sucre roux
  • 2 bonnes cuillères à soupe d’eau de rose
  • Le jus d’un petit citron vert

Pour les pétales confits

  • 8 boutons de rose séchés ou une cuillère à soupe de pétales de rose séchés
  • 4 cuillères à soupe de sucre roux
  • 4 cuillères à soupe d’eau de rose
  • Une pointe de couteau de colorant alimentaire rose (facultatif)

veloute-nectarine-rose1

Préparation

  • Ôtez les tiges des boutons de rose et mettez les pétales dans une casserole avec le sucre, le colorant et l’eau de rose, remuez et laissez confire à feu moyen une bonne demie heure en couvrant et en ajoutant de l’eau en cour de cuisson que vous faîte évaporez à la fin
  • Réservez ce confit au frais
  • Epluchez et dénoyautez les nectarines, mixez les avec l’eau de rose, le jus de citron et le sucre jusqu’à obtenir un mélange bien lisse sans morceaux
  • Répartissez le velouté dans des verres, réservez au frais et ajoutez les pétales confits à la surface au moment de servir

Note
Vous pouvez utiliser des pétales de rose déjà confits conditionnés en bocal, si vous en trouver. Vous aurez moins de mal à trouver de l’eau de rose dans n’importe quelle épicerie orientale, ou même au rayon cuisine du monde des grandes surfaces bien achalandées. Prenez soin de bien lire l’étiquette au dos de la bouteille et privilégiez celle qui comportera la mention « arôme naturel », ou « à base de pétales de rose distillés », le but étant d’éviter les arômes artificiels.

veloute-nectarine-rose2

Caponate au vin blanc, thon mi cuit en croûte d’origan et coriandre

Je ne suis pas fan de cèleri, mais il y a pourtant un incontournable de mes références culinaires qui en contient : la caponate !

La dite « ratatouille sicilienne » se compose à la base essentiellement d’aubergines, d’un peu de cèleri, de tomates, oignons, olives et câpres.

Après avoir observer ma grand mère et ma mère qui ont l’habitude de me mettre une portion de côté et d’y mettre du vin blanc à la place du vinaigre que je déteste, j’ai décidé de faire tout simplement la même chose pour en faire une recette à ma sauce 🙂

caponate-thon4

Ingrédients pour 4 personnes +  un bon reste de caponate 🙂

  • 4 pavés de thon
  • 2 cuillères à soupe de coriandre moulue
  • 4 cuillères à soupe d’origan séché

Pour la caponate

  • 6 aubergines moyennes
  • 2 gros oignons
  • 4 tomates
  • 1 botte de cèleri
  • 3 ou 4 petites gousses d’ail
  • 150 g d’olives noires douces
  • 1 cuillère à soupe de câpres, au sel de préférence
  • 3 cuillères à soupe d’huile neutre et 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • Sel, poivre
  • 15 cl de vin blanc

caponate-thon1

Préparation

  • Emincez les oignons, épluchez le cèleri et les tomates.
  • Faîtes dorer les oignons avec une cuillère à soupe d’huile neutre dans un faitout, ajoutez le cèleri, mélangez et laissez cuire 5 min
  • Ajoutez les tomates coupées en cube, mélangez, couvrez et laissez cuire à feu moyen
  • Pendant ce temps, coupez les aubergine en petits cubes, puis ajoutez les dans le faitout avec une autre cuillère à soupe d’huile neutre, salez, poivrez, mélangez, ajoutez le vin blanc, laissez évaporer, couvrez et laissez cuire au moins 30 min jusqu’à ce que les aubergines soient bien fondantes
  • Ajoutez une cuillère à soupe d’huile d’olive, les câpres et les olives en fin de cuisson
  • Pendant la cuisson, enduisez les 4 pavés de thon d’une cuillère à soupe d’huile d’olive (une pour les 4) à l’aide d’un pinceau, saupoudrez d’origan et de coriandre, salez, poivrez
  • Poêlez le thon à feu vif une minute de chaque côté pour qu’il reste bien cru à l’intérieur et servez immédiatement avec la caponate

Note
La caponate se déguste aussi bien chaude que froide, comme une salade d’été en accompagnement d’un barbecue et c’est d’ailleurs comme cela que je la préfère. Avec les restes, froide, vous pouvez simplement y ajouter du thon en boîte pour une salade vitesse, ou la réchauffer dans une casserole en y cassant des œufs. Un régale dans les deux cas.

caponate-thon3

Coktails de crevettes poêlées au pastis

Envie de petite salade, avec l’été qui semble pointer le bout de son nez, et toujours de plus de légèreté !
Je n’avais pas encore essayé le fenouil cru, ce fut une bonne surprise avec le classique mariage pommes-crevettes, un ménage à trois plutôt réussi 🙂

cocktail-crevettes18

Ingrédients pour 4 personnes

  • 300 g de crevettes décortiquées
  • 1 petit bulbe de fenouil avec branches et feuilles
  • 1 pomme verte
  • 2 oignons nouveaux
  • Le jus d’un citron
  • 100 g de mélange de salades (roquette, jeunes pousses d’épinards, mâche…)
  • 1 bonne cuillère à soupe d’huile noix
  • 1 bonne cuillère à café de miel
  • 2 cuillères à soupe de pastis

cocktail-crevettes14

Préparation

  • Emincez les oignons ainsi que le fenouil (réservez les branches émincées très finement et les feuilles)
  • Epluchez et coupez la pomme en petits cubes, arrosez la avec la moitié du jus de citron, puis mélangez avec le fenouil et les oignons dans un saladier
  • Ajoutez la salade verte, salez, poivrez et préparez l’assaisonnement à part dans un bol en mélangeant l’huile de noix, le miel et le jus de citron restant
  • Poêlez les crevettes avec les branches et feuilles de fenouil dans un filet d’huile neutre, salez, poivrez, ajoutez le pastis, laissez le évaporer, ajoutez les dans le saladier puis mélangez le tout en assaisonnant

cocktail-crevettes20

Note
Vous pouvez préparer les crevettes à l’avance, les faire refroidir et servir cette salade bien fraîche en la réservant au frigo.