Cappuccino de fraises au gingembre, mousse de panacotta à la rose

Dessert du menu de Saint Valentin 2010

avc_24_saint_valentin

Cette recette participe au concours « A Vos Casseroles #24, Saint-Valentin » du site ô Délices, merci à tous ceux qui voudront bien voter pour elle sur ce lien.

C’est en voulant réaliser une recette d’un petit livre pour le moins originale « les Dim délices » que je suis parvenue à ce dessert.

La recette d’origine était un simple coulis de fraise sur lit de biscuit, surmonté d’une chantilly.

Je dois faire un aveu, après plusieurs essaies selon toutes les règles de l’art, je suis à ce jour incapable de monter une crème en chantilly ! Comme je n’ai toujours pas investi dans un siphon à chantilly, lors de mon premier test de cette recette, j’ai donc tout de suite triché en incorporant ma crème, restée liquide, à des blancs en neige pour lui donner une consistance mousseuse. Constatant que le résultat pouvait être amélioré, je me suis empressée de recommencer à plusieurs reprises les jours suivants, en ajoutant d’abord la rose à la crème mousseuse, puis le gingembre aux fraises. La mousse manquant encore de consistance, j’ai fini par avoir l’idée d’utiliser une panacotta, au lieu d’une simple crème, en l’incorporant aux blancs avant qu’elle ne se fige. Mais pas n’importe quelle panacotta : merci à Josée Di Stasio  pour sa recette si légère au yaourt, dans son livre « Si simple, si bon ! », que j’ai adaptée, pour le parfum en remplaçant la vanille par de la rose. En effet,  dans sa recette, le remplacement d’une partie de la crème fraîche par du yaourt permet d’avoir une consistance suffisante même avec une crème fraîche allégée, tout en obtenant une pancotta plus légère au niveau du goût, tout comme sur le plan nutritionnel. De plus l’association rose-yaourt, fonctionne à merveille, comme dans les lassis indiens par exemple. Au final, on obtient une mousse moins grasse qu’une chantilly, avec une texture un peu différente, mais intéressante et surtout qui ne risque pas de retomber grâce à la gélatine.
J’ai également très vite supprimé le biscuit, devenue superflu.

capucino-fraise1

Pour 4 personnes :

Pour le coulis :

  • 500 gr de fraises
  • Un petit morceau de gingembre de 1 cm de long
  • Un peu de sucre en poudre

Pour la mousse :

  • 1 yaourt nature
  • 20 cl de crème fraîche liquide à 5% de matière grasse
  • 100 gr de sucre en poudre ou 60 gr de fructose
  • 3 feuilles de gélatine
  • 3 cuillères à soupe d’eau de rose
  • 3 blancs d’œufs.

DSC_0082

Préparation :

Commencer par la panacotta :

  • Faîtes ramollir les feuilles de gélatine dans l’eau de rose
  • Portez la crème à ébullition dans une casserole avec le sucre.
  • Hors du feu ajoutez la gélatine et l’eau de rose ainsi que le yaourt remuez pour obtenir un mélange homogène.
  • Laissez refroidir complètement sans mettre au réfrigérateur (le mélange ne doit pas figer).
  • Pendant ce temps sucrez les fraises selon goût, ajoutez la pulpe du gingembre (en le mettant dans un presse ail) et mixez le tout.
  • Répartissez le coulis dans des verres à dessert.
  • Montez les blancs en neige bien ferme puis incorporez y la panacotta non figée.
  • Laissez figer le mélange un petit quart d’heure au congélateur, puis déposer la mousse sur les coulis dans chaque verre et réserver au frais jusqu’au moment de servir.

Attention, en ce qui concerne la rose, la dose que je donne ici correspond à de l’eau de rose non concentrée, vendue dans de grandes bouteilles. Si vous utilisez de l’arôme ou de l’essence provenant de plus petits contenants, adaptez le dosage en réduisant à quelques gouttes. Goûtez impérativement la crème avant de l’incorporer aux blancs en neige, n’hésiter pas à réajuster le sucre en gardant à l’esprit que les blancs, eux, ne sont pas sucrés ; et qu’une préparation à la rose manquant de sucre peut très vite avoir le goût de savonnette !

5 réponses sur “Cappuccino de fraises au gingembre, mousse de panacotta à la rose”

  1. Coucou ma belle !
    Je découvre ton merveilleux blog. J’adore…
    Alors ce dessert je l’ai goûté chez toi et mon palais ne pourra l’oublier !!!
    A faire sans hésitation.
    Bisous !!!

  2. Bonjour,

    je voulais juste vous donner un conseil pour réussir une chantilly à la main.
    1. La crème liquide doit être faite pour car certaines sont dédiées à la cuisson et il est impossible de les monter en chantilly.
    2. La teneur en matière grasse doit être suppérieur à 20%.
    3. Au moment de monter la crème en chantilly, elle doit être très froide, quitte à mettre le saladier dans un bain de glace.

    J’espere que ça pourra vous aider en attendant l’achat d’un syphon.

    PS: votre recette à l’air assez sympa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *