Le Noël des animaux de la SPA en plein Paris

Mise à jour le 12 décembre 2016

Le Noël des animaux 2016 s’est achevé hier soir sur un énorme succès avec plus de 500 loulous adoptés ! La seconde journée a été aussi réussie que la 1ère que je décris plus bas dans ce billet, il a fallu une fois de plus amener des animaux supplémentaires tant les adoptants étaient venus nombreux. Malheureusement certains d’entre eux (un tout petit nombre) sont repartis le soir vers leurs refuges respectifs comme Inuyasha par exemple, mais il reste très rassurant de voir l’affection et l’attention que leur portent les bénévoles qui s’en occupent. Aucun doute qu’ils leur trouveront une famille à un moment ou à un autre.

Inuyasha  m’a particulièrement touché parce que c’est un gros nounou plein d’affection qui a été retiré à son maître il y a quelques mois pour mauvais traitements, comme en témoignent sa patte tordue et sa cicatrice en plein visage… J’essaierai d’avoir des ses nouvelles à l’avenir.

Pacotille

En revanche, Pacotille cette adorable nénette de 14 ans, la plus vielle des 5 chats restés sans famille à la fin de la 1ère journée du samedi, a été adoptée le dimanche dans la toute dernière heure du Noël des animaux ! La voir partir avec un couple aussi attentionné et touchant restera mon souvenir le plus émouvant de ce week-end :).

Pacotille2

Le Noël des animaux continue aussi sur le mini site noeldesanimaux.la-spa.fr, où vous pouvez faire un don pour participer à la liste de Noël des nounous encore en refuge, en attendant leur famille !

10 décembre 2016

Je l’annonçais dans mon dernier billet, la 1ère journée du Noël des animaux de la SPA sur la place de la République s’est achevée sur un gros succès !

IMG_0107

260 animaux adoptés rien que ce samedi sur les 400 qui devaient être proposés sur le week-end entier. Un succès qui a même permis d’amener d’autres animaux des refuges alentours en cours de journée pour tenter leur chance, tant la demande était forte.

IMG_0110

Résultat ce samedi soir à 18h00 : des rangées de cages vides, seulement 5 ou 6 chats et moins d’une dizaine de chiens qui reviendront demain avec d’autres compagnons, pour la 2ème journée de cette opération qui permets aux refuges d’aller vers les adoptants, plutôt que l’inverse. Un phénomène qui facilite les démarches de bien des parisiens, pour qui il n’est pas toujours facile d’atteindre les refuges de banlieue ou régions mal accessibles en transports.

IMG_0157

Je tiens aussi à saluer le travail des bénévoles qui mettent un point d’honneur à assurer des adoptions responsables et durables avec le même accompagnement qu’en refuges. Parce que soyons bien clairs, il ne s’agit pas pour le public de se trouver des cadeaux de Noël à l’approche des fêtes, mais bien d’offrir aux animaux le plus beau des cadeaux en leur donnant une famille aimante et responsable !

IMG_0111

C’est donc avec beaucoup d’espoir et d’encouragements que va être abordée cette 2ème journée du Noël des animaux ce dimanche 11 décembre, et il en faut, parce qu’il ne faut pas oublier ceux qui sont restés ce samedi soir, mais qui heureusement viendront retenter leur chance le dimanche :

IMG_0150

Comme Pacotille du refuge de Loan (02), une petite mémère de 14 ans qui cherche un foyer tranquille si possible sans autres animaux.

IMG_0151

Ou Inuyasha, éligible à l’opération SOS sauvetage (animaux depuis trop longtemps en refuge) du refuge de Chamarande (91).

IMG_0153

Ce petit Jack Russel du refuge de Plaisir (78), toute tremblante dans sa cage à la fin de cette journée.

IMG_0163Gaya, une élégante femelle de 5 ans avec une robe « Félix » :).

Et tant d’autres nounous qui attendent LEUR famille ce dimanche, place de la République (Paris 11) au Noël des animaux !

IMG_0139

IMG_0161

IMG_0183

Encornets farcis à la Chakchouka

On joue les prolongations de recettes du soleil avec les tous derniers, mais alors der des der…. Poivrons de la saison :). Bon soyons clair en ce début décembre ils ne viennent plus que d’Italie, les français ont rendu leur derniers pépins en octobre-novembre je crois. Mais dans l’ensemble on remarque des saisons de plus en plus décalées, pour le meilleur et malheureusement à cause du pire… #RéchauffementClimatique

Bref le fait est que moi tant que je trouve de vrais bons poivrons de saison (ou presque), j’entend par là des poivrons soit bio, soit de culture traditionnelle, et non pas poussés sous serre en plein hiver, en Hollande ou en Belgique ; à la maison, c’est Chakchouka party * ! On a encore largement le temps pour la raclette party :).

Un passage chez le poissonnier plus tard, 4 encornets nettoyés, vidés qui n’attendaient plus que d’être farcis, et voilà le travail !

encornet-chakchouka84

Ingrédients pour une marmite de Chakchouka

  • 2 k de poivrons de couleurs différentes plutôt dans les tons chauds (les verts en petite quantité)
  • 1 k de tomates fraîches ou de très bonnes tomates pelées en conserve (ça veut dire italiennes bien évidemment)
  • 3 gousses d’ail
  • 3 cuillères à café de cumin
  • 1 cuillère à café de paprika
  • 1 petite botte de persil
  • Sel et harissa fraîche (selon goût, facultatif)
  • 3 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • Des encornets bien frais, nettoyés vidé, à raison de 2 par personne

encornet-chakchouka81bis

Préparation

  • Faites dorer l’ail écrasé dans un faitout bien chauffé avec une cuillère à soupe d’huile d’olive. Lorsqu’il est bien doré voir roussi, ajoutez le sel (une bonne quantité pour le végétaliser avec l’ail et éviter d’en rajouter plus tard, c’est meilleur pour la santé).
  • Pendant ce temps épluchez les tomates fraîches avec un épluche tomate, videz le jus et les pépin et coupez les en petits morceaux.
  • Mettez toutes les tomates à cuire et à réduire dans le faitout en ajustant le feu, elle vont cuire longuement, le but de les faire presque caraméliser (ajoutez un peu d’eau pour ne pas les faire brûler en cour de cuisson et un fond de lait pour neutraliser l’acidité).
  • Pendant ce temps ouvrez et videz les poivrons (pépins et surtout membranes blanches intérieures, c’est cette partie qui rend les poivrons indigestes et non pas leur peau !) et détaillez les en petits morceaux carrés (1 à 2 cm de côtés).
  • Une fois les tomates bien cuites en purée et bien séchées, ajoutez les poivrons dans le faitout, mélangez à feu puissant avec 1 bonne cuillère à soupe d’huile d’olive pendant 5 min environ.
  • Baissez le feu, couvrez et laissez cuire à feu moyen ou doux jusqu’à ce que les poivrons soit bien tendres, ajoutez les épices, le persil haché et l’harissa en fin cuisson, avec une dernière cuillère d’huile d’olive à feu éteint.
  • Badigeonnez les encornets à l’intérieur et à l’extérieur avec un peu d’huile d’olive salée à l’aide d’un pinceau et remplissez les de chakchouka, avant de les faire cuire au four 15 min environ selon taille.

encornet-chakchouka83

Servi avec juste un peu du riz ou des pâtes, ce plat constitue un met divin à mes yeux, loin devant un repas de Noël ou de fêtes et qui bien évidement, fait saliver même le chat rien qu’à l’odeur :))

En parlant de fêtes de fin d’année et de chat, la SPA organise justement ce week-end 10 et 11 décembre, un « Noël des animaux », Place de la République à Paris ! 2 jours durant lesquels plus de 400 chiens et chats issus de 14 refuges de la SPA seront proposés à l’adoption au sein d’un espace éphémère, spécialement conçu pour l’occasion. Une bel évènement qui fait suite à l’opération #LanimalQuiMeRessemble dont je parle déjà dans ce billet, avec tout le soutien que Mistouille et moi apportons à l’adoption :). Alors à tous mes lecteurs qui cherchent un compagnon de vie, un membre supplémentaire de la famille, etc… Je le dis et je le redis, n’achetez pas, adoptez !

SPA-noel

* Bien que la connaissant plutôt sous sa forme tunisienne (avec des oignons), je donne ici une version plutôt marocaine de cette salade cuite que l’on retrouve un peu dans tout le Maghreb sous différentes formes. Je l’ai faite pour la 1ère fois de sans oignon lors d’un atelier de cuisine absolument divin à Essaouira et l’ai adopté depuis (je trouve que les oignons rajoutent du sucre pour rien). Pour ma part je réduis la tomate en purée qui devient alors un jus bien épais en fin de cuisson, parce que je considère que la base de la cuisine italienne repose sur la caramélisation de la tomate, c’est donc mon habitude. Bien évidemment quand je ne farcis pas des encornets avec, je casse des oeufs directement dans la marmite en gardant le jaune bien coulant à la cuisson (#PureBonheur) :). Et plaisir ultime, je mets les restes dans des brick que je fais cuire au four pour éviter le surplus de gras !

En résumé c’est version fusion méditerranéenne que je propose, un peu à l’image de mes origines, si bien mises à l’honneur dans ce film de Fatema Hal que j’affectionne particulièrement :

Portes ouvertes à la SPA pour rencontrer l’animal qui vous ressemble !

Bien longtemps que je n’ai pas écrit sur ce blog et voilà que je fais un come back sans recette… Mais pour la bonne cause !

N’oublions pas tout de même que ce blog, enfin son titre, est dédié à mon chat et que ça vaut bien de lui consacrer un billet, une fois de plus 🙂

Enfin disons plutôt que cela me sert d’alibi, pour parler d’une cause que je soutiens à 200% : l’adoption. Et pourquoi maintenant ? Simplement parce que la SPA organise ce week-end des portes ouvertes les 30 septembre, 1er et 2 octobre, pour booster les adoptions et donner un foyer à de (trop) nombreux nounous qui attendent encore une famille.

Une opération portée en beauté, enfin plutôt en images par un site mis en ligne pour l’occasion, sur lequel chacun peut poster une photo en compagnie de son animal. Le concept est simple : la ressemblance. Le challenge : trouver la posture, l’accessoire, le style, le détail qui montre que oui, entre votre animal et vous, il y a plus qu’une complicité, mais une vraie ressemblance.

Un exercice créatif à relayer sur les réseaux sociaux pour sensibiliser les communautés. Pour en inciter les membres à se mettre eux-aussi en scène avec leur animal.

Capture d’écran 2016-10-01 à 02.00.45

Et c’est bien évidemment avec beaucoup d’enthousiasme que Mistouille et moi soutenons cette initiative au travers d’un petit selfie à retrouver parmi beaucoup d’autres sur le site L’animal qui me ressemble 🙂 Bon, pas de grande originalité dans cette photo, mais elle reflète tout à fait Mistouille qu’il est impossible de déguiser, accessoiriser ou autre… En fait Mistouille aime bien qu’on lui fiche la paix, qu’on le laisse tranquille pour ses 18h de sieste quotidienne, comme un chat quoi 🙂 Donc impossible de lui mettre l’un de mes foulards, bijoux, ou même de poser ensemble à table ou dans la cuisine sur le thème « chat de blogueuse food »… Et comme de mon coté je n’ai rien de tigré dans ma garde robe… Nous voilà au naturel sur cette photo, simplement l’un contre l’autre dans le canapé où Mistouille vient naturellement se coucher sur moi pour ronronner et se faire câliner, alors qu’il ne fait ça dans aucun autre endroit de la maison :).

Tout ça pour dire que même si Mistouille ne vient pas d’un refuge, mais d’une famille qui s’est retrouvée avec une « portée surprise » et que nous avons d’une certaine façon « soulagée » ; jamais mon chéri et moi n’aurions acheté un animal, sachant le nombre de poupous qui attendent un foyer dans les nombreux refuges de France.

J’ai aussi pour habitude de répéter que selon moi, la meilleure loi à établir contre l’abandon, serait d’interdire la vente au moins de chiens et chats en animalerie, voir de lapins, furets, rongeurs, oiseaux etc… Je pense sincèrement que limiter « l’accès » à ces animaux aux seuls élevages, dignes de ce nom, contrôlés et encadrés bien sûr ; ou aux refuges pour des adoptions moins coûteuses, diminuerait fortement les achats compulsifs, non réfléchis et irresponsables ! Ce genre d’achats qui se font au détour d’une ballade en centre commercial le samedi après-midi pour passer le temps, ou en recherche de cadeaux à la veille de Noël…. Sans vouloir de faire de caricatures….

Bref éradiquer cette possibilité ou plutôt cette facilité d’obtenir un animal, ferait une sorte de sélection naturelle parmi les prétendants à l’adoption. Car c’est une autre démarche de s’adresser à un éleveur qu’on a pris soin de sélectionner, mais là aussi il y a encore pas mal de tri et de re-cadrages à faire au niveau contrôles et législation dans ce domaine. Et dans tous les cas cela représente un certain coût qui limite de fait les adoptions non réfléchies. Mais c’est surtout une tout autre démarche de pousser la porte d’un refuge qui va prendre soin d’analyser vos motivations et aptitudes à adopter, avant de vous proposer un animal adapté à votre mode de vie, votre personnalité, bref l’animal qui vous ressemble !

Liens utiles pour l’adoption en refuges et surtout contre les idées reçues :
Le site de la SPA
10 idées reçues sur les chiens de refuge
5 idées reçues sur l’adoption en refuge qu’il est urgent de combattre

Ah sur celle-là, c’est clair qu’il me ressemble mon nounou, Prem’s à table ! 🙂

OnMange

Ou là aussi :

61748_440603408804_302427663804_4950606_3734278_n

Et pour la note humoristique, les vidéos de Rémi Gaillard contre l’abandon, dont je ne me lasse pas 🙂

Tartines de fruits de fin d’été rôtis à la verveine et fromage frais.

On trouve encore de beaux fruits du soleil en cette fin d’été comme les pêches, nectarines ou melon. C’est bientôt la fin et on aurait tendance à s’en gaver en version sucrée comme en version salée :). L’occasion de partager une petite recette improvisée chez Interfel lors d’une soirée #EnvieDePeps qui mettait à l’honneur quelques uns de mes fruits préférés :).

tatrine-peche2

Ingrédients pour 6 personnes

  • 12 tranches de bon pain de campagne
  • 6 pêches ou nectarines
  • 2 ou 3 bonnes poignées de roquette
  • 1 fromage frais type petit Billy
  • 1 yaourt de brebis
  • 1 cuillère à café d’huile d’olive
  • Quelques feuilles de verveine et de basilic
  • 1 pincée de poivre malabar rouge, sel

tatrine-peche1

Préparation

  • Faites rôtir les pêches et nectarines découpées en cubes avec la verveine ciselée, quelques minutes au four ou dans une poêle anti-adhésive (avec un quelques goûtes d’huile pour la poêle, rien pour le four), jusqu’à ce qu’elle soient bien dorées.
  • Pendant ce temps, faîtes griller les tranches de pain et détendez le fromage frais avec le yaourt et l’huile d’olive, salez, poivrez.
  • Coupez les fraises en tous petits morceaux et assaisonnez les avec le basilic ciselé.
  • Assemblez les tartines avec les pêches-nectarines, crème de fromage, morceaux de fraises et quelques feuilles de roquette entre les différentes couches.

Bon appétit !

Galette des rois chocolat, praliné et fève Tonka

On est bien d’accord qu’il est encore temps de manger de la galette des rois tant qu’on est pas à la Chandeleur, puisqu’on en trouve encore partout jusqu’à la fin du mois de janvier en général…

Alors vite il ne reste plus que quelques jours pour profiter de ma recette 2016, même si quoi qu’il arrive, personne ne se verra inquiéter d’en manger en février si ça lui chante 🙂

Ma galette 2016 est inspirée par un parfum qui se répand de plus en plus à la carte des desserts de restaurants et dans les pâtisseries ces derniers temps, la fève Tonka. Utilisée en générale en doses assez faibles, elle est longtemps restée discrète pour mes papilles au point de ne pas pouvoir l’identifier ni la mémoriser, une sorte de mystère quoi :).

galette-choco-tonka8296

C’est Cyril Lignac qui a remédié à cette ignorance avec la merveilleuse brioche coeur coulant gianduja et fève Tonka que je j’ai découvert dans sa pâtisserie qui est accessoirement ma boulangerie de quartier…

Lorsqu’en plus j’ai trouvé cette pépite chez G. Detout en allant chercher ma plaque de pâte feuilletée artisanale annuelle pour faire mes galettes (et à peu près toutes les tartes de l’année :)). En effet, je rappelle pour info que G. Detout propose en début d’année des plaques de 3k de pâte feuilletée artisanale, à portionner et à congeler si vous n’utilisez pas la totalité dans les semaines qui suivent. Un joli compromis entre le rouleau de pâte prête à l’emploi des super-marchés et la galère de faire sa pâte soi-même :).

galette-choco-tonka8295

Ingrédients pour 1 galette de 8 à 10 parts

  • 2 disques de pâte feuilletée
  • 50 grammes de très bon chocolat noir fondu
  • 50 grammes de sucre complet, une pointe de stevia pour réhausser si besoin
  • 50 grammes de poudre de noisette
  • 50 grammes de pâte de noisette nature
  • 1 fève Tonka Rapée finement
  • 1 jaune d’œuf pour dorer la pâte

Préparation :

Pour la garniture :

  • Mélangez tous les ingrédients sauf le jaune d’œuf  et la pâte 🙂 jusqu’à obtenir une pâte homogène.

Pour le montage :

  • Etalez la première pâte feuilletée dans un grand moule à tarte sur du papier sulfurisé.
  • Répartissez la garniture sur la pâte, n’oubliez pas la fève !!!
  • Etalez  la 2éme pâte feuilletée et recouvrez l’ensemble, soudez les bords des deux pâtes en formant un boudin, dessinez une rosace ou des croisillons avec la pointe d’un couteau à la surface.
  • Enduisez la galette avec le jaune d’œuf battu à l’aide d’un pinceau alimentaire.
  • Mettez au four thermostat 200 pendant 40 min.

Sabzi Polo, Riz Tilda à l’iranienne

Ce n’est pas un secret sur ce blog, j’ai de très gros penchants pour la cuisine, disons moyenne à extrême orientale. Ce qui inclut, entre autres, la cuisine libanaise, tous types de cuisines asiatiques et la cuisine indienne pour laquelle mon goût prononcé n’est plus à prouver 🙂

Mais aussi une gastronomie que j’ai encore très peu explorée, la cuisine iranienne.

riz-iran-tilda7961

Alors lorsque Tilda, la marque de riz pure Basmati que j’ai déjà eu l’occasion de tester, m’a proposé son challenge, je  n’ai pas hésité :).

Le challenge Basmati Tilda, c’est  12 blogueurs qui s’affronteront en binôme le samedi 5 décembre au Paris Store de Choisy Le Roi autour du riz Basmati. Une entrée et un plat ou un plat et un dessert à base de riz Basmati Tilda comme ingrédient principal !
C’est un jury de 1er choix qui nous départagera, avec Hervé Cuisine, Dorian Nieto, Pascale Weeks, Sanjee et la directrice du magasin Paris Store de Choisy le Roi. Ils emmèneront le binôme gagnant avec eux pour un voyage à Londres, ainsi que l’un des participants « public» aux concours challenge Basmati Tilda.

Je ferai partie des heureux blogueurs participant à ce concours ce samedi 5 décembre au Paris Store de Choisy le Roi, en binôme avec Natacha, Cuisine Sans Gluten !

Et parce que c’est la fête du basmati, je vous donne aussi la possibilité d’en profiter en gagnant un lot comprenant 500g Tilda Pure Basmati, 500g Tilda Basmati Complet, 6 pochons de riz Vapeur, 1 sachet de safran ! Laissez moi un commentaire en me disant quelle est votre recette préférée à base basmati, je procéderai à un tirage au sort ce week-end !

lottilda

En  attendant, pour mieux vous parler du riz Basmati, c’est encore une fois dans l’un de mes livres fétiches, Cuisiner pour le plaisir, que j’ai trouvé l’inspiration, avec cette recette de Sabzi Polo, une sorte de risotto à iranien. Et lorsqu’en prime, Beena m’a appris lors d’une dernière rencontre que le biryani, souvent réalisé à base de Basmati, puisait ses origines dans la cuisine perse, mariées par les invasions mongoles à la science des épices indiennes…. Je me suis dit, quelle belle occasion ! :).

J’ai choisi d’ajouter à la recette initiale des pois-chiches, pour en faire un joli plat végétarien !

riz-iran-tilda7957

Ingrédients pour 4 personnes

  • 500 g de riz, j’ai choisi cette fois le mélange Basmati et riz sauvage Tilda que je n’avais pas encore testé.
  • 1 oignon finement émincé
  • 300 g de champignons grossièrement hachés
  • 2 belles carottes coupées en dés
  • 2 poivrons, rouge, vert, émincés
  • 200 g de petits pois
  • 300 g de pois-chiches cuits
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive ou neutre (selon goût)
  • 1 cuillère à café de brins de safran imbibés d’eau chaude
  • 6 gousses de cardamome
  • 6 clous de girofle
  • 1 gros bâton de cannelle
  • Sel, poivre
  • Oignons frits (facultatif)

riz-iran-tilda7953

Préparation

  • Rincez le riz dans une passoire jusqu’à ce que l’eau soit claire
  • Dans une sauteuse, faites dorer l’oignon, puis lorsqu’il est bien roux, faites le caraméliser avec quelques goûtes d’eau.
  • Ajoutez toutes les épices sauf le safran, remuez 1 min environ, puis ajoutez les légumes pour les faire dorer.
  • Ajoutez le riz, remuez jusqu’à ce qu’il devienne un peu translucide, puis ajoutez 75 cl d’eau avec le safran et laissez mijoter à feu moyen pendant 15 min.
  • Salez, poivrez et ajoutez les pois-chiches pour les chauffer avant de servir, éventuellement décoré d’oignons frits.

riz-iran-tilda7962

Mise à jour résultat concours :

Avec un peu de retard je vous communique les résultats du concours.

Ce n’est ni moi, ni un robot, qui a tiré au sort la gagnante parmi les 3 participantes, Amélie, Cécile, et Valérie…

C’est la patte innocente de Mistouille comme vous pouvez le constater :

TirageMistouille1

TirageMistouille2

TirageMistouille3

En effet Mistouille ne peut pas s’empêcher de jouer avec les papiers volants, à tel point qu’il est souvent difficile de faire du classement et de débarrasser des papiers à jeter sans mettre uncapharnaüm dans la maison 🙂

J’ai donc sélectionné le nom sur lequel il a posé la patte en 1er avant qu’il mette le bazar dans ces petites étiquettes pour jouer avec :)…

Félicitation donc à Amélie, je vous contacte par e-mail !

Ceviche de dorade et crevettes au Nergi, le baby kiwi

Si je dis « tout petit, tout mini, tout mimi », comme ça, à froid on ne penserait pas forcément au kiwi… Mais ça, c’était avant de découvrir le Nergi, ce baby kiwi nouvelle génération venu, à l’origine de l’autre bout du monde, aujourd’hui cultivé en Europe !

Pour tout savoir sur ce joli petit fruit, son histoire, ses valeurs nutritionnelles, sa culture « responsable », etc… c’est par ici.

Moi c’est son goût et son mode de dégustation qui m’ont séduite, lors d’une soirée chez Mademoiselle M organisée par Birgit et Anna, avec Anne aux commandes de la cuisine pour nous guider à la réalisation de quelques recettes.

nergi1

Une soirée qui nous a donné tout le loisir de goûter ce baby kiwi sous toutes ses formes, vu que sa peau fine et sans poils permets de l’utiliser et le déguster entier, comme une tomate cerise :).

nergi7604

Sur la partie atelier, je me suis retrouvée côté poisson, un mariage qui pourrait paraître pas forcément évident avec un kiwi classique, mais avec Nergi….

nergi7615

Ingrédients pour 4 personnes

  • 4 filets de dorade sans peau (ou environ 600 gr d’un autre poisson blanc)
  • 200 gr de grosses crevettes décortiquées cuites surgelées
  • 6 Nergis
  • 1 ou 2 petits oignons rouges selon taille
  • Une poignée de groseilles ou graines de grenade selon saison
  • Sel ou sauce soja
  • Le jus d’1 citron vert
  • 1 bonne cuillère à soupe d’huile d’olive
  • Piment frais haché ou en poudre selon votre goût

Préparation

  • Hachez finement la dorade, les crevettes et les oignons au couteau et déposez les dans un saladier avec les groseilles.
  • Ajoutez les Nergis coupés en petits morceaux (donc en 4 en fait :)).
  • Dans un bol mélangez tous les autres ingrédients pour faire une sauce, puis mélangez la à la préparation dans le saladier.
  • Réservez au frais jusqu’au moment de servir.

Flan coco chocolat

Un peu en mal d’exotisme à cette période de l’année, je décidais donc de faire un flan coco, à mi chemin entre ceux que l’on trouve dans les restos africains et vietnamiens, le premier étant à base de lait concentré, lait et coco râpée, le second surtout composé de lait de coco…

flan-coco-choco7067

A ce détail près qu’au lieu de l’accompagner de caramel comme c’est souvent le cas pour la version africaine, je n’ai pas pu m’empêcher de l’agrémenter… de chocolat bien sûr ! Et oui, moi je suis plutôt bounty, la coco c’est comme la banane, en dessert je ne sais pas les dissocier du chocolat, c’est comme ça ! 🙂

flan-coco-choco7070

Ingrédients pour 8 personnes

  • 1 boite de lait concentré non sucré de 400 ml
  • 400 ml de lait de coco
  • 100 g de noix de coco râpée
  • 2 belles gousses de vanille
  • 4 oeufs
  • 50 gr de sucre de canne complet type Rapadura ou Muscovado
  • 1/2 cuillère à café de Stévia
  • 60 g de chocolat noir

flan-coco-choco7075

Préparation

  • Faites ramollir le chocolat au bain marie ou au micro-onde (attention sacrilège, mais ça m’arrive quand je suis pressée), juste assez pour pouvoir le lisser en crème avec une fourchette. Ne pas le rendre liquide. Répartissez le dans le fond de 8 ramequins ou d’un grand plat.
  • Battez au fouet tous les autres ingrédients, ajustez éventuellement la dose de sucre/Stévia à votre goût, puis enfournez au bain marie 40 min à 200 °.
  • Une fois sorti du four décorez le ou les flans selon vos envies (j’ai simplement déposé des petites pastilles de chocolat à la surface qui ont ramolli avec la chaleur pour obtenir cet aspect reluisant). Servez à température ambiante.

flan-coco-choco7068

Note

Je parviens à réduire considérablement les quantités de sucre dans mes desserts grâce à la Stévia. Beaucoup de gens trouverons ce produit difficile à utiliser comme seul « sucre » du fait de son arrière goût un peu particulier. Il suffit simplement de s’en servir comme réhausseur de goût sucré sur une base de véritable sucre dont la quantité peut être très négligeable, comme le Rapadura ou Muscovado qui apportent même à faible dose bon goût caramélisé. Du fait qu’il s’agit de sucres complets 60 gr équivallent au même pouvoir sucrant que 100 gr de sucre blanc, tout en étant beaucoup plus sains que les sucres raffinés.

Un mélange absolument parfait pour allier plaisir et diététique, car si l’on considère les 50 gr de sucre que j’ai mis dans mon flanc pour 8 parts, c’est plus que raisonnable.

Ce procédé de combinaison sucre complet/ édulcorant naturel est loin d’être mon invention, puisque certaines marques l’utilisent déjà pour proposer une alternative à l’aspartame, comme Coca Cola avec sa gamme Coca Cola Life. Ben sûr on est pas sur du zéro glucide comme avec l’aspartame, mais on se parle d’environ 6% par 100 ml, ce qui reste inférieur à un jus de fruit.

coca

Un mélange assez réussit que j’ai eu l’occasion de découvrir à l’occasion d’un sympathique déjeuner champêtre organisé par Coca Cola Life, chez Marmiton il y a quelques semaines. Un menu entier sucré/salé réalisé par Noémie Honiat, à base de Stévia. Il faut bien reconnaître que les crèmes brûlées aux oignons, carpaccio de veau, cabillaud curry au lait de coco et fondant au chocolat, nous ont juste laissé complètement Baba :).

coca3

Autre registre un chouilla moins diététique, mais tout aussi bon et naturel pour ceux qui n’ont pas le temps de réaliser eux mêmes leurs desserts : j’ai été invitée à découvrir la réalisation en direct de l’une des recettes de desserts Bonne Maman, à savoir la mousse de marrons. Une démonstration assez bluffante qui avait pour but de démontrer que ces desserts ne contiennent que des ingrédients simples, puisqu’ils sont faciles à reproduire à la maison :).

bm6878bd

Crici et Nadji ont pu le constater comme moi, la mousse de marrons Bonne Maman ne contient bien que de la confiture de marrons (Bonne Maman), de la crème fleurette montée en chantilly et un léger stabilisant tout de même pour la conservation.

bm6884bd

Si vous ne me croyez pas, il est encore temps d’aller le découvrir par vous-même au Jardin d’acclimatation ce week-end avec les animations organisées par Bonne Maman à l’occasion de la fête des mères, réalisations de recettes, ateliers créatifs etc… Toutes les infos par ici !

Tajine de légumes farcis aux rougets

Je suis revenue du Salon du Blog du Culinaire Parisien avec un gros panier de légumes offert par Lidl, à cuisiner en vue de participer à un petit concours…

Lidl était en effet présent sur le salon du côté primeur, avec un bel étalage de fruits, légumes et produits de nos régions (le plus souvent), bien frais et de belle qualité comme le promet la pub qui tourne en ce moment :)…

Bref avec ce panier bien garni, ma 1ère idée était de faire des farcis aux boulettes de sardines en tajine, mais faute de trouver des sardines… ce sera des rougets !

IMG_6773bd

Ingrédients pour 4 personnes

  • 500 g de de filets de rougets frais ou surgelés à défaut
  • 8 grosses tomates ou 800 g de très bonnes tomates pelées en conserve
  • 2 poivrons, 2 courgettes rondes, 1 grosse aubergine, 2 grosses tomates
  • 1 grosse botte de persil
  • 3 gousses d’ail
  • 3 oeufs
  • 1 citron
  • 1 grosse cuillère à café de paprika
  • 1 grosse cuillère à café de cumin
  • 1/2 cuillère à café de piment (facultatif)
  • 1 cuillère à soupe d’huile neutre
  • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive
  • Une cuillère à café de sucre
  • Sel, poivre

IMG_6772bd

Préparation

  • Faîtes revenir 1 gousse d’ail pressée (au presse ail) dans un faitout avec l’huile neutre.
  • Pelez, épépinez les tomates, coupez les en petits dès, ajoutez les à l’ail avec le sucre, le sel et le poivre, puis laissez mijoter.
  • Pendant ce temps, hachez les filets de rougets (au robot ou la moulinette de Mémé:)) avec le persil (3/4 de la botte), le sel, le poivre, le piment, le jus du citron, 2 gousses d’ail pressées et les épices.
  • Ajoutez l’huile d’olive et les oeufs aux rougets hachées, mélangez à la fourchette jusqu’à ce que la farce soit homogène.
  • Formez des boulettes de la taille de vos légumes que vous avez ouverts et vidés, puis farcissez les.
  • Faîtes griller les légumes une vingtaine de minutes au four.
  • Terminez la cuisson en déposant délicatement les farcis dans le faitout, laissez cuire couvert à feu moyen en remuant doucement de temps en temps et  retournez les délicatement à mi-cuisson. Ajoutez éventuellement de l’eau en cours de cuisson, la tomate  ne doit pas sécher. Parsemez avec le 1/4 de botte persil restant ciselé au moment de servir.

IMG_6775bd

Résultat des courses, on a pu apprécier des légumes frais vraiment frais, avec ce panier offert par Lidl, de ce côté là pas de pub mensongère ! Même Mistouille a été tenté de tester la qualité, non pas attiré par la farce de poisson que j’ai mis dans certains de ces légumes… mais par les fanes de carottes qui étaient fournies en belle bottes ! 🙂
Bien évidemment, comme cela doit faire partie des plantes qui ne réussissent pas aux chats, mon petit fauve de salon m’a joyeusement régurgité tout ça sur le parquet 🙂

Comme si je ne savais pas qu’il faut se méfier de tout type de plantes pouvant être ingurgitées par le chat, tellement la liste des poisons est longue, comme si j’ignorais qu’un mini fauve va chercher systématiquement de la verdure par besoin de se purger… (#JeSuisUneCourge) 🙂

Heureusement, pour les novices qui accueillent un chaton pour la 1ère fois, Royal Canin a créé Mon Chaton et Moi, une plateforme site web + appli mobile où l’on trouve tous les conseils et info autour de son alimentation, sa santé, son éducation, etc…

ROYAL_CANIN_105

Autant de connaissances qu’il m’aurait été très utile d’avoir il y a quelques années, quand Mistouille est arrivé dans notre vie et que je recommande vivement de consulter aux futurs adoptants de tigre de salon…

Le tout dans une interface pratique et ludique, qui permet de créer le profil de son compagnon à poils avec ses photos, ses vidéos, sa courbe de poids, un agenda pour les rappels de vaccin, anti-puce, etc…

mon-chaton

Bon évidemment j’ai du tricher un peu sur l’année de naissance de Mistouille pour lui créer un profil, vu que la plateforme s’adresse aux « chatons » – mais de toute façon il restera toujours mon BB chat 🙂 – ce qui m’a permis de pouvoir jouer un peu avec cette appli, c’est toujours mieux pour conseiller une plateforme.

Et pour les propriétaires de chiens, pas de jaloux, ça marche aussi avec Mon Chiot et Moi :).

Voilà, c’était le quart d’heure 30 millions d’amis du jour !

Salade de semoule de chou-fleur pour un Picnic in the City

Nous étions quelques blogueuses à avoir décidé de ne pas attendre l’été, le 16 avril autour d’un Picnic in the City organisé par Franprix chez 750g. Et autant dire qu’on a bien fait, parce que vu la tournure de la météo, on risque d’attendre encore longtemps 🙂

Franprix, ce fameux point de repère indispensable du citadin, tellement il y en partout (surtout à Paris) et qu’il y en a forcément un sur le trajet du métro à chez soi, à son bureau, à sa salle de sport… Bref le vrai commerce de proximité dans lequel on se rend d’abord par nécessité et pour son côté pratique, pour y trouver au final un assez large choix de produits sympa et de bonne qualité, pour lesquels on revient spécifiquement. 🙂

BATTLE FRANPRIX (13)

Et c’est pour nous présenter le meilleur des ses étalages que Franprix nous a offert un joli moment de convivialité et d’échange, où nous avons formé 4 équipes pour cuisiner 4 paniers répondant chacun à un thème : Chic, World, Frenchy et Girly.

BATTLE FRANPRIX (40)

En ce qui me concerne, j’ai eu le bonheur de faire partie de l’équipe Frenchy, menée par Cricri,  aux côtés de Framboize, Anissa et Lucie et Cécile de chez Franprix.

BATTLE FRANPRIX (252)bd

Pour coller à ce thème très sympathique, nous avons donc réalisé :

BATTLE FRANPRIX (160)bd
Un cylindre façon croque Monsieur au jambon de Savoie

BATTLE FRANPRIX (261)bd
Une salade de semoule de chou-fleur aux herbes, olives et carottes

BATTLE FRANPRIX (259)bd
Un pain gratiné façon jambon beurre

BATTLE FRANPRIX (258)bd
Et des crêpes farcies aux pommes et au nougat

Pour ma part, j’ai travaillé sur la salade de semoule de chou-fleur, une recette dont la base me vient du livre Légumes et tutti frutti de Pascale Weeks, que j’aime particulièrement proposer dès qu’il y a du chou fleur à cuisiner, pour son côté à la fois frais, léger et inattendu !

BATTLE FRANPRIX (256)bd

Ingrédients pour 6/8 personnes

  • 1 petit chou fleur
  • 2 carottes
  • 1 bouquet de menthe
  • 1/2 bouquet de persil plat
  • 1 petit pot de tapenade d’olives noires Franprix
  • 2 citrons jaunes
  • 10 cl d’huile d’olive
  • sel et piment d’Espelette

BATTLE FRANPRIX (268)bd

Préparation

  • Détacher chaque bouquet du chou fleur et le râper à l’aider d’un robot pour obtenir une semoule.
  • Ajouter à cette semoule les carottes coupées en petits dés, ainsi que la menthe et le persil plat ciselés .
  • Préparer l’assaisonnement en émulsionnant l’huile d’olives avec la tapenade, le jus et zeste des citrons. Ajuster en sel et en piment d’Espelette puis arroser largement la salade de chou fleur.
  • Déguster bien frais accompagner de cylindre de « croques monsieur ».

BATTLE FRANPRIX (267)bd

Photos : ©Sylvain Bertrand